DSCF1148 (FILEminimizer)

Cascade los Cantaros et Lago Frias

Pas un nuage en vue, parfait pour partir en excursion à la cascade los Cantaros et au lago Frias. On prend d’abord le bateau en direction de Puerto Blest. Bien qu’il fasse un peu frais tôt le matin sur le bateau, nous préférons faire la traversée sur le pont et profiter ainsi des paysages qui nous entourent. Il faut compter 1h15 de traversée, suivis de prêt par les mouettes (car les mouettes aiment les tuc!) pour atteindre Puerto Blest et le début des randonnées.
Nous choisissons d’abord de faire la balade en direction du Lago Frias, lac traversé par Ernesto Guevara lors de son voyage initiatique en Amérique du Sud, et qu’on retrouve dans le film « carnet de voyage ». Le lac est formé par la fonte des glaciers et sa couleur verte/turquoise provient de sédiments apportés par divers petits torrents.
On reprend ensuite notre route en prenant un sentier dans la forêt pour rejoindre la cascade. On se demande où est passé le reste de l’excursion, car on ne croise personne. Puis à côté du sentier on découvre une plage déserte, magnifique, avec un tronc d’arbre en forme de hamac, un de nos endroit préféré de la journée. On est seul, c’est beau, c’est calme, un véritable havre de paix. Malheureusement on ne peut pas s’éterniser car il nous reste encore un peu de marche pour atteindre la fin de la balade.
En reprenant le chemin dans la forêt nos sens s’éveillent avec notamment l’agréable odeur de pin et de fleurs, accompagné par le chant des oiseaux et au loin celui de la cascade.
Après la courte ascension qui nous mène en haut de la cascade los Cantaros, juste derrière, on découvre un dernier petit lac. Le soleil donne à l’eau sa couleur scintillante. Autour des montagnes et sur l’une d’elle un visage d’homme se dessine. On l’imagine gardien des lieux. C’est beau. C’est calme. Seule la danse des libellules vient troubler le silence des lieux.
Nous décidons de faire une dernière pause dans ce petit coin de paradis sous le regard bienveillant du gardien de la montagne et à l’ombre de l’arbre millénaire.

Publié sous: Bariloche

1 Commentaire


    • vincent
    • mai 20, 2013
    • Répondre
    • Annulez la réponse

    c magnifique

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs sont obligatoires *

*

Vous pouvez utilisez le HTMLbalises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>